previous arrow
next arrow
Slider

Articles Facebook

Comments Box SVG iconsUsed for the like, share, comment, and reaction icons

2 jours avant

Beaumont En Commun

Les hérissons sont revenus, le confinement les a protégés... Mais le retour à la normale risque de les mettre en danger, à Beaumont comme ailleurs.

En attendant qu'une municipalité soucieuse du sort des animaux sauvages et domestiques accède aux commandes, un jour, nous rappelons que chaque année de nombreux hérissons sont écrasés dans notre ville... et que l'espèce est menacée et pourrait disparaître d'Europe dans les 5 ans...

Si vous avez quelques minutes, regardez avec vos enfants l'histoire étonnante de ces bébés hérissons sauvés par une maman chatte (et ensuite, espèce également en souffrance, comment une maman chatte a aussi sauvé des bébés écureuils...).

www.youtube.com/watch?v=zhxKaZv2c_w
... plusmoins

Video image

Commenter sur Facebook

4 jours avant

Beaumont En Commun

J'adore et j'adhère... ... plusmoins

4 jours avant

Beaumont En Commun

LAC DES CIMENTS : ACCEPTONS... D'Y RÉFLÉCHIR SÉRIEUSEMENT

Le lac des Ciments jouxte les communes de Mours, Nointel et Beaumont. C'est un lac d'eau douce, artificiel, issu de la remontée de la nappe phréatique dans ce qui fut jadis une carrière de ciment. Il appartient désormais à la Fédération de plongée d'Ile de France.

UN GÂCHIS TRAGIQUE
L'été arrive et comme chaque année des centaines de touristes vont venir pour se baigner au lac des Ciments, bien desservi par la gare de Nointel-Mours, unique en Ile de France. Des dizaines de gendarmes vont être détournés de leurs devoirs habituels pour tenter de les dissuader ou de les sanctionner, car le lac est privé et interdit au public. Ils n'y parviendront pas. Une grosse partie de ces touristes parviendront à leurs fins. La plupart y passeront un moment formidable qui les marquera pour longtemps. Ils en parleront autour d'eux des années après, comme les Beaumontois qui m'ont raconté leurs moments de bonheur passés au lac, dans leur jeunesse. Ces récits feront venir encore plus de monde. Certains de ces touristes, comme ailleurs, saliront les lieux. Plus grave : non prévenu des risques qu'ils encourent, sans possibilité être secouru, l'un de ces touristes, peut-être deux, sera victime d'un accident mortel. Un gâchis tragique.

EST-IL PLUS DANGEREUX D'OUVRIR OU DE FERMER ?
Un lieu de baignade est toujours un lieu dangereux. Les plages, fleuves et lacs les mieux aménagés du monde comptent chaque année leur lot d'accidents et, malheureusement, de décès. Le lac des Ciments est profond, très froid à partir d'une certaine profondeur, et la baignade y étant interdite, il ne fait l'objet d'aucune surveillance, ni même d'aucune information aux baigneurs téméraires. Sur cet aspect, le plus important, une seule question devrait prévaloir : est-il plus dangereux d'essayer d'empêcher en vain la baignade ou de l'autoriser en l'encadrant strictement ?

OÙ EST L'ÉTUDE SÉRIEUSE MENÉE POUR RÉPONDRE AUX QUESTIONS QUI SE POSENT ?
Notre page compte un certain nombre de farouches opposants à toute ouverture. J'entends en gros deux types d'arguments : le danger pour les baigneurs et le risque de dégradation d'un lieu "naturel" préservé. Des arguments de bon sens, recevables, mais qui ne s'appuient, pardonnez-moi chers lecteurs, sur aucune étude solide JUSQU'À PREUVE DU CONTRAIRE. Qui s'est vraiment penché sur la question, alors que les municipalités de F. Millereau et de N. Groux ont laissé partir ce bijou sans le pré-empter ni négocier quelque partenariat que ce soit avec l'acquéreur, la Fédération de plongée ?

UN LIEU EXCEPTIONNEL MÉRITE UNE REFLEXION... EXCEPTIONNELLE
Le lieu est exceptionnel, unique en Ile-de-France... Il représente un site écologique remarquable, un atout touristique de premier plan, un argument résidentiel majeur pour le plaisir de vivre à Beaumont et l'attractivité globale de notre territoire, un peu comme le lac d'Enghien ou le château de Chantilly, dans un autre genre. Peut-on se contenter de fermer la discussion sans y travailler sérieusement ?

La question du devenir du lac mériterait une réflexion élargie et rigoureuse. Pour répondre aux questions suivantes, par exemple :

COMMENT FONT LES AUTRES ? Oui, il y a d'autres lacs aux profils et caractéristiques similaires en France, et au-delà. Comment les communes ont-elles fait pour y aménager des plages ? Pour en protéger quand même la faune et la flore là où le souci de l'écologie était présent ? Et comment est-on parvenu à réduire considérablement les risques liés à l'accueil du public ? Pourrait-on étudier les avantages et les inconvénients, les idées et les obstacles qui ont accompagné l'aménagement et l'ouverture au public des lacs artificiels de Peyrolles, Dagueys, Loupian, Baron-Desqueyroux, Espiet, par exemple ? À moins de penser qu'à Beaumont, on serait moins capable d'audace et d'imagination ?

ET SI ON SÉCURISAIT l'accès au lac et la baignade ? Quelqu'un s'est-il posé la question de l'effet que produirait l'introduction d'un usage autorisé du lieu pendant les 3 ou 4 mois les plus propices ? Avec un droit d'entrée et peut-être une jauge (un nombre maximal de visiteurs par jour) pour les gens qui viendraient d'au-delà de l'intercommunalité, un périmètre posé sur l'espace de baignade, un surveillant de baignade qui serait aussi secouriste, et des consignes affichées pour éviter les comportements imprudents ? Ne pourrait-on pas y aménager comme cela s'est fait ailleurs, une plage en cuvette (comme certaines piscines d'eau de mer en bord de mer, avec débordement), avec une profondeur modeste, par exemple de un à 2 mètres tout au plus ? La cuvette retiendrait l'eau et permettrait à celle-ci de se réchauffer. Pourrait-on encore dire que la baignade est dangereuse ?

ET SI LE LAC NOUS ÉDUQUAIT AU RESPECT DE LA NATURE ?
Peut-on dénoncer les mauvais comportements de gens qui n'ont aucune éducation à la nature et nous priver collectivement d'une OCCASION EXCEPTIONNELLE D'ÉDUCATION À LA NATURE ? Notre jeunesse, pour ne parler que d'elle, a tellement besoin de nature ! Comment sensibiliser les futurs adultes, et nous tous, à la protection de la nature, si l'on nous prive de toute occasion de "rencontre" avec la nature. Pour aimer la nature, profondément, intimement, il faut la vivre. La découvrir. Se laisser surprendre par elle. En faire l'expérience intime. En humer les parfums, en apprécier les beautés, en comprendre les logiques. S'y réfugier pour échapper au bruit, à la vitesse, aux sollicitations marchandes. Quelqu'un a-t-il seulement étudié la possibilité de promenades guidées autour du lac ? De partenariats avec les écoles et les associations environnementalistes pour que nos enfants y observent les oiseaux, les arbres, les poissons et les papillons ? Pour que les petits Beaumontois puissent s'essayer à la plongée sous-marine avec le club de plongée de notre ville, et ailleurs qu'en piscine, où l'on passe à côté de l'essentiel ? Pourquoi ne pas étudier comment certains parcs naturels sont parvenus à mêler le respect de la nature et les activités de plage, comme en Dordogne, au Pont du Gard, en Ardèche, etc. ? Qui peut croire que le fait d'ouvrir intelligemment une plage pendant trois ou 4 mois, avec l'encadrement qu'il faut et sur une partie somme toute restreinte du lac, pourrait suffire à dégrader celui-ci, dont 90 % de la surface resterait inaltérée ?

BEAUMONT A BESOIN D'IMAGINATION ET D'AUDACE
Notre ville est de moins en moins attractive. Elle continuera de mourir si on ne fait pas l'effort de faire tomber nos oeillères. D'autant qu'il y fera de plus en plus chaud, l'été. Comme partout en Ile de France. La pression sur un espace comme celui-ci continuera d'augmenter. Et pourtant, il est possible d'aménager les lacs de carrière. D'en faire un atout touristique majeur, pour la baignade familiale et pour l'éducation à l'écologie. Et pour la convivialité. Et pour générer un peu de tourisme pour notre ville et nos commerçants. D'autres l'ont fait. Et ce faisant, ils ont évité la récurrence des drames. On sait aménager. On sait préserver. On sait sécuriser. On sait valoriser sans dénaturer. Le lac des ciments peut nous aider à réinventer Beaumont. Réclamons au moins une étude sérieuse de toutes ces pistes à la Région, au Département, à nos villes et à la Fédération de plongée !
... plusmoins

5 jours avant

Beaumont En Commun

LAC DES CIMENTS. Des gendarmes mobilisés pour empêcher des dizaines et des dizaines de jeunes et de moins jeunes qui ne cherchent qu'un lieu où passer un moment agréable de baignade ou pique nique au frais... et vont se mettre en danger de mort. Parce qu'au lieu d'ouvrir intelligemment ce bijou, véritable atout touristique pour nos communes, des élus sans vision l'ont laissé partir sans préempter... Quel gâchis. ... plusmoins

LAC DES CIMENTS. Des gendarmes mobilisés pour empêcher des dizaines et des dizaines de jeunes et de moins jeunes qui ne cherchent quun lieu où passer un moment agréable de baignade ou pique nique au frais... et vont se mettre en danger de mort. Parce quau lieu douvrir intelligemment ce bijou, véritable atout touristique pour nos communes, des élus sans vision lont laissé partir sans préempter... Quel gâchis.

6 jours avant

Beaumont En Commun

Les blouses / surblouses continuant de manquer, nous sommes passés des masques aux blouses... Merci à nos valeureuses couturières, et notamment Monique Viegas qui a fait les premières... Merci au nom des heureux bénéficiaires, personnes âgées et intervenants à domiciles de celle-ci.
#jefaismapart #desmasquespourbeaumont
... plusmoins

Les blouses / surblouses continuant de manquer, nous sommes passés des masques aux blouses... Merci à nos valeureuses couturières, et notamment Monique Viegas qui a fait les premières... Merci au nom des heureux bénéficiaires, personnes âgées et intervenants à domiciles de celle-ci.
#JeFaisMaPart #DesMasquesPourBeaumont
Voir plus